mercredi 17 janvier 2007

L'EQUIPE

photo : S.Anquez
La dernière fois, j'ai fait long, cette fois-ci...

Lorsqu'on s'apprête à entrer dans une boite de nuit, on frémit d'impatience mais aussi d'une pointe d'angoisse "et si le videur/physio ne me laissait pas entrer ?". Pour avoir vécu cette situation over désagréable, ce moment fatal où la physio (Mariem au Privilège) se tourne vers vous, vous scanne de la tête aux pieds pour asséner un "Vous oui (votre copine Dj), mais vous... (un doigt tendu nonchalemment vers vos pieds)...non!", je connais bien cette sensation entre-deux qui ne m'a jamais quitté même si j'ai pu, par la suite et grace à ma situation dans le milieu de la nuit profiter des voies d'accés V.I.P.
C'est dire si la physio, mais aussi la vestiaire, les barmaids, la serveuse en salle, madame Pipi...sont importantes. Pour les clients mais aussi (et surtout ?) pour l'équipe elle-même. Travailler la nuit n'est pas difficile en soi, les horaires décalés ne sont pas désagréables pour tout le monde, se réveiller à 16h pour commencer à travailler à 22h30/23h, c'est aussi avoir la soirée pour soi et ses potes. Ce qui est plus usant, c'est 9/10 heures de nicotine, de son à 105db, de promiscuité extrême, de bousculade, d'ébriété, de lâchage généralisé, de passage de BAC, pompiers et autres secouristes, et de tous les impondérables propres au métier du spectacle : l'électricité qui lâche, la panne de coca-cola, les chiottes bouchées, le coma éthylique, la chute de scène, le cable qui coince, le Dj qui décommande, la platine qui déconne, la table de mixage qui mixe plus...
Alors autant bosser avec des comme-vous, créer une sorte de micro famille qui comme toute famille a ses hauts et ses bas, ses coups tordus et ses coups bas mais qui, l'un dans l'autre tourne et fonctionne, ne serait-ce qu'en apparence.
Une équipe en constante mutation mais sans turn-over trop important non plus, si bien que toute cliente bien implantée a souvent l'impression d'être au Pulp comme chez elle, et c'est le but.

Avec le temps, se sont succédées beaucoup de filles mais pas seulement : Michelle, La nièce de Michelle, l'institutrice, Axelle, Dana, Juliette Dragon, Mariem, Anna, Martine, Sophie, Isis, Djenny, Katia, la petite Cécile, Céleste, Coco, Sabine, Yanna, Yvette, Julie, la grande Cécile, Laetitia, Chaton, Rebecca, Zouzou, Christine, Céline, Kouette, Aurélie, Léo, Sabrina, Val, Pascale ...

J'en oublie ?