mercredi 20 décembre 2006

velvet mafia

Photo : Chicken

Pas de Pulp sans les copines. Un point c'est tout, une vérité, une évidence. Parce que lorsqu'on a un jouet comme une boite de nuit entre les mains, on a envie que tout le monde participe, en profite. Ca tombe bien, Fany est dans la musique. Sextoy est déjà dans la place avec Axelle et Dana. Laetitia a des idées de déco, Anna de soirées, Sophie de photos. Juliette aimerait montrer son dragon et Rebecca qu'on peut être artiste contemporain et faire la fête.

Et les copains? Il faut aussi ajouter les copains. On ne peut pas faire la fête sans eux, sur le dance-floor ou derrière les platines. Oui mais c'est une boite de filles... Bon, le mercredi, jeudi avec les garçons, les vendredis on donne la parole aux filles, et le samedi, 100% lesbiennes. Evidemment, en saucissonnant, il y a eu des dérapages, des débordements, des "qu'auraient pas du être là" et aussi des heureuses rencontres. Au début, c'était pas évident. Il a fallu expliquer. Les copains se prenaient des sales réflexions de gouines radicales qui défendaient "leur" territoire, ou leur roulaient des pelles...

Les rencontres se multiplient, certaines tellement fidèles qu'elles font toujours partie de l'aventure : Samira, Desprez, Chloé, Jennifer, Smagghe, Garnier, le Malin, Delphine Quême, Maud et Seb, Toff et la Ink, Eudeline, ... Est-ce qu'il faut que je fasse le listing complet? Ca va pas être facile de n'oublier personne...

C'est pas fini!